les familles illustres de Banne

Le château appartenait au Seigneur de BANE, Clos d'Archer, d'Avéjan, St-Privas, Teris de Montgros Méjane, co-seigneur de Castillon, de Courry, de Malbosc, Baron de Fereyrols, Marquis d'Avéjan. Tels étaient ses titres de noblesse.

Quinze générations se sont succédées. Les plus anciens sont connus grâce à des donations faites à des établissements religieux. Le dernier, Philippe-Anne de BANE, né le 14 mars 1719, est reçu le 6 janvier 1729 mousquetaire à la 1 ère Compagnie. Il devient Garde du Roi, et meurt sans alliance en 1741.

De cette famille sont sortis d'illustre personnages, nous citerons entre autres :

- Bernard, parti avec Saint-Louis pour la croisade en 1248.
- Louis, Prieur de St-Raphaël le 21 février 1523, Pronotaire du Saint-Siège.
- Pierre, Conseiller du Présidial de Nîmes en 1646.
- Christophe, Capitaine au Régiment du Dauphin, tué en 1678 dans les Flandres.
- Denis, qui servit dans les armées du Roi et fut nommé Brigadier en 1689.
- Edouard-Denis, né en 1676, élève-page de la Petite Écurie du Roi, Capitaine des Gardes en 1705, mort des suites d'une blessure reçue dans les Flandres.
- Jacques, Capitaine du Régiment du Dauphin en 1674.
- Marguerite-Louise, nommée par le Roi Abbesse d'Hyères en 1704.
- Charles, Évêque d'Alès en 1721, qui a donné son nom à la rue d'Avéjan, fut aussi Aumônier de la Duchesse de Berry.
- Pierre, 6ème du nom, Marquis d'Avéjan, Baron des États du Languedoc, Seigneur de Montgros, fut aussi Mousquetaire du Roi.

Les alliances

Jacques de BANE épousa le 18 août 1613 Louise de Grimoard du Roure. Puis le 8 juillet 1625, Marie-Anne de Borne (un homme) épousa Gabrielle du Roure, fille de messire Jacques de Grimoard de Beauvoir, Chevalier Comte du Roure. Mais les du Roure portaient déjà le titre de Seigneur de BANE en 1375. Vers 1600, le château passe au Seigneur du Roure.

De cette famille sont également sortis de nombreux chevaliers et des dignitaires de l'Église. Nous citerons en particulier Guillaume de Grimoard, né en 1309 au château de Grisac. Il prit l'habit de Bénédictin au Prieuré de Chirac, professa pendant vingt ans le droit canonique, fit plusieurs nonciatures à Rome, puis fut finalement élu Pape sous le nom d'Urbain V. Il mourut à Avignon en 1370 et fut enseveli à Marseille dans l'Église Saint-Victor. Son frère Anglic fut nommé par lui Évêque d'Avignon en 1362, Cardinal en 1366, et devint Vicaire du Pape à Bologne. Il mourut en 1388 et fut enseveli à l'Église Saint-Ruf à Valence.